Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes
Since 1988
Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes
Art contemporain, Galerie Pascal Lainé
20 ans 25 ans 4 en liberté Alechinsky Ambrose Belaiche Binder byLéon Cara Chandon Clément Clerté Conrad Cortot Coville Culot Degottex Derval Desailly Deymier Deyrolle Dhomme Di Stali Downing Drouillet Duminil Engelman Faury Ferrer Flamine Gérard Ghez Gignoux Glasberg groupe 2005 groupe 2007 groupe 2010 groupe 2011 groupe 2013 groupe 2014 groupe 2015 groupe 2016 Guillemot Hughes Jaccaud Johnson Junglas Klasen Krellenstein La Vista Laemlé Laruelle Leconte Mitev Leydier Leyris Lindström Loeb Maar Martens Marx Meyer Monboisset Monnier Olsen Parcours de sculptures 2013 Parcours de sculptures 2017 Polge Pons Prassinos Prével Renard Roy Salles Schlumberger Segui Serrano Silvester Steffens Steiner Tapernoux Thierry Thomas Van Der Stigghel Vasarely Viard Villeglé Woodward
Jacques Salles < >

Expositions  Vidéo Presses Ménerbes 2013

 

 

Jacques Salles est inspiré par les créations de la nature, les palmes, les feuilles et toiles d'araignée, qu'il observe avec admiration depuis toujours. Ses oeuvres sont le plus souvent des constructions légères, mobiles ou non. Il se définit comme STRUCTEUR.

Ces œuvres comprennent 6 familles :

- les mobiles, dont les dimensions varient de 1 à 7 m de haut
- les réseaux arachnéens, appelés réseaux
- les palmes
- les feuilles et bouquets de feuilles

- les nuages immobiles
- les sculptures d'accueil, qui matérialisent pour un visiteur le sourire de l'hôte

Les matériaux utilisés sont l'aluminium, l'inox, les matériaux composites, les fils et garcettes de nylon, assemblés par soudure, collage, nouage.

 

 

 

 

 

 Expositions :

2014 Installation "Structure silencieuse", Château de Bosc, Domazan
  Installations "Grand sémaphore dans son cercle rouge", "Canopée de l'Air du Temps", "La Petite Prairie", Cour de l'Archevêché, Avignon
2013 Art Élysée (Galerie Linz), Paris
  Confrontation Monumentale (Galerie Pascal Lainé), Ménerbes
  Maison de la Truffe et du Vin du Luberon, Ménerbes
  Installation structure mobile "Anniversary", Galerie Pascal Lainé, Ménerbes
2012 Installation "Promenade", Jardin et Musée Pierre Salinger, La Bastide Rose, Le Thor
  Festival International d'Art Contemporain A'PART, Espace Marrel, Saint-Rémy-de-Provence
  Un Lieu - Une Œuvre, Ménerbes
2011 Château la Nerthe, Châteauneuf du Pape
  Installation "la canopée blanche", Festival d'art contemporain Alpilles Provence APART, Saint-Rémy-de-Provence
  Maison de la Truffe et du Vin du Luberon, Ménerbes
  Galerie FABRIK 89, Marseille
2010 Maison de la Truffe et du Vin du Luberon, Ménerbes
  "L'Art en vigne", Château Paradis, le Puy-Sainte-Réparade
  Les Jardins du Pavillon de Galon, Cucuron
  Librairie Virgile Legrand, Paris
2008 Prieuré de Saint Hilaire, Ménerbes
  Galerie de la Prévôté, Aix-en-Provence
  Galerie du Lézard, Aix-en-Provence (exposition permanente)
2007 Galerie de la Prévôté, Aix-en-Provence
2006 Galerie de la Prévôté, Aix-en-Provence
  Actualité d’un Maître, Espace Sextius, Aix-en-Provence
  Galerie du Lézard, Aix-en-Provence
2005 Jardins Sacrés, Aix-en-Provence
  Actualité d’un Maître, Espace Sextius, Aix-en-Provence
  Galerie de la Prévôté, Aix-en-Provence
2004 Galerie Amana,  Aix-en-Provence
2000 Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Paris
1999 Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Paris
  Galerie du Cloître, Moissac

 

 

 

__________

 

 


Structure mobile "Anniversary" à 6 degrés de liberté


Des racines au tronc, du tronc à la branche, de la branche à la feuille et à la fleur, la merveilleuse hiérarchie et la légèreté des éléments de l’arbre lui donnent mobilité, résistance et beauté.

L’Eolienne, par sa légèreté et son ordonnance, retrouve ces qualités.

Les six degrés de liberté, ce sont six structures articulées les unes sur les autres : installée sur un mat vertical recourbé au sommet, la première en porte une deuxième, porteuse d’une troisième, porteuse d’une quatrième, porteuse d’une cinquième, porteuse de deux cercles articulés. Chaque structure est en équilibre parfait sur la précédente. L’ensemble se déplace au moindre souffle d’air, de façon totalement aléatoire et se métamorphose à chaque instant.

Le mat, les structures, les cercles, sont en acier inoxydable, de sections et d’épaisseurs réduites au minimum nécessaire pour assurer leur résistance.

C’est une œuvre joyeuse, porteuse de signes de connivence adressé au spectateur, comme un salut de loin avec les bras et les mains.

 

 

► La video sur Youtube

 

 

 

__________

 

 

 

Le sculpteur Jacques Salles fait rougir le métro


Si dans une autre vie Jacques Salles était ingénieur, il en a gardé le sens de la matière et de la structure, pour devenir, depuis quelques années, sculpteur. Structeur exactement, comme il aime à se définir et répartir son travail en famille.
Mais que ce soient les mobiles, les réseaux arachnéens, les rubans elliptiques, les palmes, les nuages mobiles ou les feuilles et bouquets, c’est toujours cette même infinie légèreté qui les caractérise. Et leur permet de se jouer du vent, tout en restant extrêmement résistant.

Une sculpture qui fera les beaux jours du RER dans le 94

Exposant très régulièrement à Ménerbes, ou dernièrement au Festival « Apart » de Saint-Rémy-de-Provence, c’est justement pour ses qualités de créativité de solidité qu’il s’est fait remarquer par l’architecte Aziz Chemlal.
Un architecte chargé de réhabilité un site pas forcement facile, un gigantesque hall d’entrée sous une verrière desservant, à la fois, la station de RER Crétail Echat (94), l’entrée de l’hôpital Henri-Mondor et celle du centre commercial.

L’idée étant d’occuper, sans le charger, le vaste volume, pour  offrir aux passants presque un brin de couleur et de poésie. Et  pour le coup, le brin de poésie et de couleur s’est transformé en  gros bouquet.
Un énorme mobile de 3, 5 mètres de diamètre, composé de  cinquante-six feuilles très fines (1/10e de millimètre) réalisées  en acier inoxydable, et toutes camaïeu rouge teintées, qui sera  suspendu à 5 mètres du sol, entre escalator et ascenseur vitré.


 
Et c’est ainsi que ce joli bouquet, qui s’apprête à fleurir la  grisaille francilienne, aura été conçu dans l’atelier de Jacques  Salles à Saint-Antoine.

Dans quelques jours, le structeur fleuriste prendra la route avec son gros bouquet pour aller lui-même l’accrocher, selon un plan savamment préparé. Puisque mobilité étant le maître-mot de l’artiste, tout est effectivement démontable dans ce bouquet.

Catherine CADOT, La Provence du 15 décembre 2011

 

 

 

__________

 

 

 

"JACQUES SALLES, DU BONHEUR ENTRE LES MAINS"

Avec son air calme et rêveur Jacques Salles apporte, là où il passe, poésie et douceur. Installé à l'Isle-sur-la-Sorgue, cet ancien polytechnicien qui a œuvré à la construction de ponts, de barrage, d'usines, garde éternellement la tête dans les étoiles . Les arbres, les feuillages, les nuages, le portent à rêver et son habileté technique l'incite à reproduire des éléments de cette nature qu'il admire. Tout à fait dans la mouvance du sculpteur américain Calder, qui le premier a assemblé des formes animées par des mouvements de l'air, il travaille, dans le secret de son atelier, à ce que Marcel Duchamp avait appelé "la sublimation d'un arbre dans le vent". Au restaurant les 2 frères celui qui se définit comme "structeur" présente des structures légères , mobiles ou pas. Il enroule des rubans d'aluminium coloré suivant de savantes volutes, qu'il baptise 'nuages immobiles ' . Il pare de petites feuilles de tôle d'inox ou d'alu colorées des tiges d'inox . Il parsème l'espace de bouquets suspendus au-dessus de nos têtes ou plantés dans des grillages pique-fleurs...

Christiane Courbon, La Provence du 25 novembre 2008

 

 

 

 

 


Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes